Site icon Mumac.org

Est-ce possible de ne pas avoir de mutuelle ?

Une mutuelle est une institution bancaire ou une agence d’assurance structurée en un régime de coopération ou de mutualité visant à apporter certaines aides sociales aux personnes qui y souscrivent. Cependant, pour des raisons de coût élevé de la mutuelle et bien d’autres, certaines personnes choisissent de s’en passer. Peut-on rester sans mutuelle ? Découvrez cela dans cet article.

Les raisons pour lesquels certains citoyens tournent le dos à une mutuelle ?

Au nombre des raisons souvent avancé par les citoyens qui renoncent à une mutuelle figure en première ligne le taux élevé de chômage qui ne cesse d’accroître. Ceci fait que beaucoup de personnes restent amputées de leur mutuelle d’entreprise. Retrouvez plus d’information sur les différentes mutuelles et leur devis sur le site de mutuelle.fr, qui vous seront utiles. Les personnes âgées de 20 à 45 ans sont principalement exposées à cette situation vue que le coût des mutuelles augmente proportionnellement suivant l’âge du souscrivant. Notez aussi qu’il y a bon nombre de jeunes personnes qui n’ont pas encore commencé leur début dans le monde du travail et ne dispose pas de capitaux nécessaires à l’obtention d’une mutuelle. Par ailleurs, le coût des cotisations pour les mutuelles a considérablement subi une hausse au cours de ces dernières années. Cette hausse est due en particulier à l’accroissement des taxes.

Peut-on renoncer à la mutuelle ?

Généralement certaines personnes décident de rompre avec leur mutuelle pour deux raisons qui sont opposées l’une à l’autre. La première est le manque de moyen pour souscrire à la mutuelle et la seconde est la simple volonté de rester sans celle-ci. En effet, certains citoyens après avoir consulté le coût à payer pour les cotisations et leurs besoins, réalisent que leur souscription à la mutuelle n’est pas du tout bénéfique pour eux. Notez que vous passez d’une mutuelle est un choix délibéré.

Que se passe-t-il en cas d’urgence médicale (maladie grave) ?

En ce qui concerne le domaine de la santé, les assurances maladie s’occupent de toutes les urgences médicales qui s’avèrent être beaucoup trop chères. Par exemple en cas de diagnostic de la maladie de Parkinson ou d’un cancer, l’assurance maladie joue le rôle de garant et prend tout en main. Tout ceci respecte le régime des ALD qui recouvre environ 400 maladies. Ici, les complémentaires jouent un rôle très limité. Cependant, d’autres dépenses ne sont pas véritablement couvertes par la Sécurité sociale. Il s’agit par exemple des dépenses liées aux lunettes, aux prothèses dentaires et autres. Vous pouvez donc rester sans mutuelle quand il est question des petits soins quotidiens à condition d’être financièrement stable et pouvant subir quelques grosses dépenses imprévues pour vous soigner.

En cas d’hospitalisation, que se passe-t-il ?

Quand vous choisissez de ne pas avoir une mutuelle, le plus gros risque auquel vous encourez est relatif à l’hospitalisation. Ceci s’explique par le fait que bien qu’étant même public, l’hôpital n’est pas aussi gratuit que vous le pensez. Certes, l’hospitalisation est prise en charge si vous êtes un patient en ALD, une femme enceinte ou une personne ayant eu un accident au travail, mais les frais qui vous seront facturés risque d’être énormes si vous n’appartenez pas aux groupes de patients cités.

Quitter la version mobile