Par - -

Le terme obèse désigne une personne en grand surpoids, avec la présence excessive de graisse corporelle.

Il s’agit d’un problème courant dans les pays occidentaux qui, selon les estimations, touche environ un adulte sur quatre, ainsi qu’un enfant de 10 à 11 ans sur cinq.

Suis-je atteint d’obésité ?

Il existe de nombreuses façons de classer la santé d’une personne en fonction de son poids, mais la méthode la plus utilisée est le calcul de l’indice de masse corporelle (ou IMC).

L’IMC :

L’IMC est une mesure qui permet de savoir si vous avez un poids proportionnel à votre taille.

Pour les adultes, d’une manière générale, un IMC de :

  • 18,5 à 24,9 signifie que vous avez un poids « normal » ou poids santé,
  • 25 à 29,9 signifie que vous êtes en surpoids,
  • 30 à 39,9 signifie que vous êtes obèse,
  • 40 ou plus signifie que vous êtes gravement obèse.

L’IMC n’est pas utilisé pour diagnostiquer définitivement l’obésité, car les personnes très musclées ont parfois un IMC élevé mais elles ne présentent pas d’excès de graisse. Il s’agit toutefois d’une indication des plus utiles.

Le tour de taille :

Une meilleure mesure de l’excès de graisse est le tour de taille, qui peut être utilisé comme mesure supplémentaire chez les personnes en surpoids (avec un IMC de 25 à 29,9) ou moyennement obèses (avec un IMC de 30 à 34,9).

Généralement, les hommes ayant un tour de taille de 94 cm ou plus et les femmes ayant un tour de taille supérieur ou égal à 80 cm, sont plus susceptibles de développer des problèmes de santé liés à l’obésité.

Les risques liés à l’obésité

Il est très important de prendre des mesures pour lutter contre l’obésité car, en plus de provoquer des changements physiques évidents, elle peut entraîner un certain nombre de maladies graves et potentiellement mortelles.

Les conséquences graves de l’obésité

Il s’agit notamment :

  • du diabète de type 2,
  • de la maladie coronarienne,
  • de certains types de cancer (comme le cancer du sein et celui de l’intestin),
  • et de l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Les autres problèmes liés à l’obésité

L’obésité peut causer un certain nombre d’autres problèmes, notamment des difficultés dans les activités quotidiennes. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • l’essoufflement,
  • la transpiration accrue,
  • le ronflement,
  • la difficulté à faire de l’activité physique,
  • le fait de se sentir souvent très fatigués,
  • des douleurs articulaires et dorsales,
  • le manque de confiance et d’estime de soi,
  • et un sentiment d’isolement.

Les problèmes psychologiques associés à l’obésité peuvent par ailleurs affecter vos relations avec votre famille et vos amis, et peuvent mener à la dépression.

Les causes de l’obésité

L’obésité est généralement causée par la consommation de calories en excès par rapport aux activités physiques effectuées. Le surplus d’énergie est alors stocké par l’organisme sous forme de graisse.

L’obésité est un problème de plus en plus courant parce que pour beaucoup de personnes, la vie « moderne » implique de manger des quantités excessives d’aliments bon marché et riches en calories, tout en passant beaucoup de temps à être assis au bureau, ou encore dans la voiture.

Il y a aussi des problèmes de santé sous-jacents qui peuvent occasionnellement contribuer à la prise de poids, comme une glande thyroïde sous-active (hypothyroïdie), bien que ce type d’affection ne cause habituellement pas de problèmes de poids si elle est contrôlée efficacement par des médicaments.

Traitement de l’obésité

La meilleure façon de traiter l’obésité est de manger sainement, de manger moins de calories et de faire de l’exercice régulièrement.

Pour ce faire, vous devriez :

  • vous alimenter de façon équilibrée, selon les recommandations de votre médecin généraliste ou d’un professionnel de la santé spécialisé dans la gestion de la perte de poids (tel qu’un diététicien) ;
  • rejoindre un groupe local de perte de poids ;
  • vous adonner à des activités comme la marche rapide, le jogging, la natation ou le tennis pendant 150 à 300 minutes (2,5 à 5 heures) par semaine ;
  • manger lentement et évitez les situations où vous savez que vous pourriez être tenté de trop manger.

Vous pourriez également bénéficier du soutien psychologique d’un professionnel de la santé qualifié, pour vous aider à changer votre façon de voir la nourriture et l’alimentation.

Si les changements de mode de vie à eux seuls ne vous aident pas à perdre du poids, la prise de médicament peut être recommandée.

Dans de rares cas, une chirurgie de perte de poids peut être envisagée.