Par - -

La Saint-Valentin approche, les traditionnels arguments « pro » et « anti » Fête des amoureux refont surface… et 6 célibataires sur 10 semblent aspirer aujourd’hui à une Fête du Célibat, où soirées et animations leur seraient exclusivement réservées. Avis aux amateurs.

 

La Saint-Valentin ? Une fête exclusivement commerciale, voire ringarde, selon de nombreux Français, célibataires ou en couple. Côté chiffres, un sondage*, requis par le site de rencontre SeRencontrer.com révèle que plus du tiers des célibataires de France (42%) considèrent cette fête comme purement commerciale. Voire déprimante. Voire même « le pire jour de l’année », selon 14% des plus jeunes (16-34 ans). Conclusion, 60% des « singles » aspirent aujourd’hui à une fête qui leur soit entièrement dédiée. Et tout particulièrement les Franciliens, semble-t-il, puisqu’ils sont 63% à réclamer une telle célébration.

Une Journée Spéciale célib’

En Chine, une fête des célibataires est célébrée le 11 novembre (essentiellement par les jeunes générations) soit le « 11/11 », date composée de quatre « 1 », une représentation de quatres individus célibataires. Histoire de rencontrer l’amour… La même chose en France ? Selon le sondage, 48% des célibataires interrogés proposent d’organiser cette fête le premier jour du printemps. Au programme ? Des soirées dansantes, sorties, et animations exclusivement réservées aux « singles »…. Ces célibataires proposent également l’attribution de petits signes distinctifs (petit ruban, bracelet, …) pour être clairement reconnaissables et faciliter les rencontres.

Quid d’une Saint-Valentin à l’américaine, fête de l’amour et de l’amitié, où cartes, cadeaux ou fleurs s’offrent aux gens que l’on aime, qu’il s’agisse de notre conjoint, de notre famille, ou de nos amis ?

*Sondage internet réalisé en France par le service de sondage en ligne Toluna QuickSurveys pour AGL, éditeur du site SeRencontrer.com, les 12 et 13 décembre 2017, auprès de 505 personnes célibataires des deux sexes.