Par - -

Nombreux sont actuellement les salariés qui veulent voler de leurs propres ailes, créer leurs propres entreprises. Toutefois, déjà, dans la période de lancement d’une nouvelle entreprise, les gains sont rarement conséquents et qui plus est, on ne peut être certain que ça va marcher. Par ailleurs, il y a notamment la question de la couverture sociale.

Le portage salarial présente alors une alternative ou une étape des plus intéressantes.

Le portage salarial, de quoi s’agit-il ?

Le portage salarial est un mode de travail par lequel le porté (celui qui développe une activité professionnelle) se voit attribué certaines missions par une société de portage et reçoit en conséquence des rémunérations. Lesdites missions peuvent être au bénéfice d’un particulier, d’une entreprise, d’une association, d’une collectivité locale ou d’une administration. Il s’agit ainsi d’une relation tripartite : porté (consultant) / société de portage / bénéficiaire des missions (société cliente).

Ce mode de travail, autrefois « confidentiel », est entré dans le code du travail l’année 2008.

Le portage salarial, quels avantages ?

Le système de portage salarial n’est pas seulement bénéfique pour le porté, il est également avantageux pour le bénéficiaire des missions ou société cliente.

Les avantages du porté

La couverture sociale et une plus grande liberté :

Le portage salarial permet essentiellement de se lancer dans une nouvelle activité professionnelle tout en jouissant d’une couverture sociale et ce, même si on ne dispose plus du statut de salarié. En d’autres termes, un porté bénéficie en même temps des avantages d’un salarié et d’une certaine liberté liée à entrepreneuriat.

Un moyen sûr de tester la pertinence de son projet :

Vous l’auriez compris, le portage salarial est un statut se situant à mi-chemin entre celui du travailleur indépendant / de l’entrepreneur et celui du salarié. Il constitue ainsi la solution idéale pour ceux qui veulent tester de nouvelles activités et évaluer leurs capacités à entreprendre, tout en s’assurant d’être rémunérés.

Une fois le projet jugé pertinent et faisable, le porté, se sentant en confiance, aura alors le choix de créer sa propre entreprise.

Les avantages de la société cliente

Une gestion allégée :

Dans le système de portage salarial, la société cliente n’a qu’à payer les honoraires, la société de portage s’occupant de toutes les démarches administratives en lien avec la gestion des ressources humaines. Gain de temps et gestion allégée sont ainsi au rendez-vous.

Une expertise à moindre coût :

Le système permet par ailleurs à la société cliente de bénéficier des compétences d’un expert, sans devoir passer par une société de conseil dont les honoraires sont généralement plus conséquentes, ce qui conduit à une meilleure économie.

Les rémunérations du porté

Pour les missions qui lui sont attribuées, le porté facture ses prestations à l’entreprise de portage. Une fois les charges déduites (prélèvements sociaux et fiscaux + frais de gestion de la société de portage), ses rémunérations nettes se situent en général entre 45 et 55% du montant facturé.

Pour se donner une idée plus précise, on peut procéder en ligne à une simulation salaire portage salarial.

NB : Le portage salarial rentrant dans le code du travail, un contrat de travail est passé entre la société de portage et le porté.

Le portage salarial, pour qui ?

Le portage salarial s’adresse à tous, que vous soyez artistes, consultants, retraités, ou encore jeunes diplômés.

Il constitue une étape des plus pertinentes pour ceux qui hésitent encore à faire « le grand saut » vers le travail indépendant, ceux qui ne sont pas encore entièrement en confiance quant à leurs capacités d’entrepreneur et ceux qui veulent s’assurer que le marché est « florissant ».