Par - -

Le diabète est une maladie insidieuse qui peut avoir de graves conséquences sur la santé si elle n’est pas traitée à temps et de manière efficace. Il y a de plus en plus de personnes diabétiques en France, certaines l’ignorent encore. Voici un rappel des éléments essentiels que je trouve utile de connaître:

Définition :

Le diabète est un excès de sucre dans le sang. Le taux de sucre dans le sang s’appelle glycémie. La définition du diabète selon l’OMS est une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1.26g/l. C’est une maladie indolore au début qui détruit progressivement les artères et les nerfs; ses complications touchent nos principaux organes vitaux: cœur, reins, yeux.

Quel est son mécanisme ?

Le diabète survient lorsque l’organisme ne fabrique plus d’insuline ou qu’il ne l’utilise pas correctement. L’insuline est une hormone produite par le pancréas et c’est la seule qui permet de faire baisser le taux de sucre dans le sang. Grâce à l’insuline, le sucre pénètre dans le muscle où il est consommé. En l’absence d’insuline, le sucre entre mal dans le muscle et s’accumule dans le sang.

Il existe deux types de diabète :

  • Le diabète de type 1 (anciennement appelé diabète insulinodépendant) où le pancréas ne fabrique plus d’insuline, le seul traitement alors possible est l’injection d’insuline.
  • Le diabète de type 2 (anciennement appelé diabète non insulinodépendant) où le pancréas fabrique soit de l’insuline en quantité insuffisante soit l’organisme utilise mal l’insuline.

Quelles sont les Complications du diabète ?

Au bout de plusieurs années de maladie, le diabète attaque progressivement les artères et les vaisseaux de tout l’organisme.

Les organes touchés :

  • Le cœur : angine de poitrine puis infarctus du myocarde pouvant être mortel.
  • Les yeux : cécité
  • Les grosses artères : hypertension artérielle, artérite des membres inférieurs pouvant entrainer une amputation
  • Les nerfs : neuropathie (diminution sensibilité et douleurs)
  • Les pieds : risque d’ulcération du fait de la baisse de sensibilité puis cicatrisation difficile à cause de l’artérite
  • Les reins avec l’insuffisance rénale chronique

Il est important de noter que toutes ces complications ne sont pas une fatalité, l’évolution peut être toute différente avec un traitement adapté associé à une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, sport).

Comment se faire dépister ?

Soit dans un laboratoire d’analyse médicale avec une prise de sang à jeun. Soit pendant consultation médicale où le médecin réalisera une glycémie capillaire à partir d’une goutte de sang prélevé au bout du doigt. Soit pendant une journée de prévention ou de dépistage.

Valeurs normales

Les valeurs sont à interpréter en fonction des facteurs de risque de chacun, de l’état général et de l’état d’avancement de la maladie. Les valeurs sont donc données à titre indicatif. Pour une glycémie à jeun, les valeurs normales son comprises entre 0.70g/l et 1.10g